LE DESIGN ÉCLECTIQUE : COMMENT L’UTILISER DANS VOTRE MAISON

LE DESIGN ÉCLECTIQUE : COMMENT L'UTILISER DANS VOTRE MAISON

Nous savons que c’est ennuyeux d’être comme tout le monde. Vous avez toujours voulu vous démarquer par votre créativité, ou vous aimez tellement de styles que vous ne savez pas lequel choisir ? Aujourd’hui, nous avons la solution à vos problèmes : le design éclectique.

Pour comprendre ce qu’il en est, il suffit de comprendre le concept même du mot “éclectique” : un mélange de formes, de visions. Elle se définit comme le courant qui ne s’oppose à aucune vision, et qui combine les éléments de chacune d’elles de manière harmonieuse tukif.

Dans le domaine du design, cela se traduit par la combinaison harmonieuse d’éléments qui font généralement partie de différents styles. Mais comment maintenir l’ordre et la cohérence ? Aujourd’hui, nous avons rassemblé pour vous ces conseils, qui vous seront très utiles si vous cherchez à intégrer un design éclectique dans votre maison.

 

LES SECRETS DU DESIGN ÉCLECTIQUE
OÙ ?

LES SECRETS DU DESIGN ÉCLECTIQUE OÙ ?

Ne nous méprenons pas. Le design éclectique n’est pas le fruit d’une anarchie totale et d’une absence totale de modèles directeurs. Toutefois, si vous décidez d’essayer ce type de décoration, il est important que vous soyez prêt à plier ou à briser complètement les règles.

La chose la plus importante à tout moment sera la créativité. N’ayez pas peur d’un élément. Ce n’est qu’en essayant que vous saurez ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

 

C’EST UNE COMBINAISON, PAS UN DÉSORDRE

Maintenant… oui, être créatif est important. Cependant, il ne s’agit pas de mettre des éléments qui nous plaisent juste pour le plaisir. Ainsi, notre maison ressemblera à une feuille d’autocollants.

Pour pouvoir se combiner correctement, il est important que tous nos éléments suivent un fil conducteur, un parcours cohérent. Vous pouvez toujours opter pour des détails tels que la couleur : teintes similaires, palettes combinables, etc. Vous pouvez rechercher la reproduction de la couleur comme fil conducteur dans vos différents éléments. De cette façon, vous pouvez créer un sentiment de cohérence.
N’ayez pas peur d’essayer !

 

ÉLÉMENTS DE LIAISON

La couleur n’est pas la seule ressource que vous pouvez utiliser comme fil conducteur. La thématisation peut également vous aider à jouer intelligemment avec différents éléments, pour autant qu’ils semblent tous faire partie de votre composition globale d’une manière ou d’une autre.

Vous pouvez également jouer avec les matériaux et les textures. Ils fonctionnent souvent très bien pour donner un sentiment d’unité à des éléments qui semblent opposés à première vue.

 

RÈGLE DES 80/20

Éclectique ne veut pas dire erratique. C’est une prémisse dont vous devez tenir compte si vous voulez que le résultat de votre conception soit favorable. On ne peut pas mélanger trop de styles. Pour commencer, deux ou trois sont plus que suffisants. La plupart des experts en suggèrent seulement deux, afin d’appliquer correctement la règle des 80/20.

Et qu’est-ce que c’est ? Simple. Comme son nom l’indique, cette règle suggère toujours de mélanger deux styles de manière proportionnelle, où l’un prédomine presque entièrement sur l’autre. De cette façon, nous pouvons générer des effets contrastés sur les éléments que nous voulons mettre en valeur.

Important : consacrez vos 80 % à votre style principal et associez-y les éléments clés de votre conception : portes, fenêtres, murs, sols, etc. Utilisez les 20 % restants pour mettre en valeur des éléments de manière plus créative. De cette façon, vous pouvez avoir un impact et ne pas confondre les personnes qui regardent votre design pour la première fois.

Vous aimez le son du style éclectique ? Essayez-le sur votre prochain projet et faites-nous part des résultats dans les commentaires.

 

Articles Similaires

PLANTES D’INTÉRIEUR DANGEREUSES POUR LA SANTÉ

PLANTES D'INTÉRIEUR DANGEREUSES POUR LA SANTÉ

Dans un foyer, sentir que le contact avec la nature est presque une obligation. Après tout, ce n’est un secret pour personne que les plantes ont un impact sur plus que l’apparence ou l’odeur d’une maison. Mais aussi pour la joie et la vitalité qu’ils apportent avec eux. C’est sans parler de tous les avantages qu’ils apportent à la santé.

Maintenant, nous ne sommes pas ici aujourd’hui pour parler de la façon dont les plantes d’intérieur sont incroyables, elles le sont. Bien que l’on reconnaisse bien ses bienfaits, peu savent vraiment à quel point et quelles plantes d’intérieur peuvent devenir toxiques ou nocives pour la santé.

Avez-vous des plantes d’intérieur chez vous ? Si votre réponse était oui, faites attention à cette liste. Vous voudrez peut-être envisager de les changer si vous en reconnaissez un.

PHILODENDRON

Si vous êtes un passionné de jardinage, vous la connaissez sûrement… ou l’un de ses plus de 700 cousins ​​de près ou de loin. Ils sont originaires des tropiques latins et s’adaptent donc fabuleusement aux climats intérieurs.
Alors quel est le problème? Toutes ses branches et ses feuilles contiennent de minuscules cristaux, appelés raphides. Bien que minuscules xnxx, elles peuvent être dangereuses pour la santé, car une très petite dose suffit amplement à provoquer des troubles des systèmes digestif et respiratoire.

Il est recommandé de le tenir éloigné des enfants ou des animaux domestiques, qui seraient plus susceptibles d’ingérer toute substance ou solide qui en provient.

 

CHRYSANTHÈME

Populaire et très beau. Après tout, un bouquet de chrysanthèmes n’est pas seulement une grande offrande de paix. Mais aussi une pièce décorative incroyable. Ils sont également incroyables pour éliminer les corps organiques comme le benzène, le styrène, le toluène, etc.

Alors quel est le problème? La beauté n’est pas toujours anodine. Avec tout et sa beauté, cette plante est parmi les plus toxiques répertoriées par le Ministère de la Santé.

Le polem qu’il produit peut provoquer des allergies, des dermatites de contact, des irritations et même des démangeaisons de la peau et certaines cloques. Vous ne l’avez probablement pas vu venir, n’est-ce pas ?

HORTENSIA

Nous terminons notre liste avec une plante d’intérieur que vous ou un proche avez achetée au moins une fois. Et on ne leur en veut pas, l’apparence de l’hortensia le rend extrêmement prisé dans le monde de la décoration.
Cette plante originaire de plusieurs pays d’Asie offre une beauté ornementale sans pareille… en échange de divers dangers dont vous devriez tenir compte si vous les utilisez habituellement pour décorer votre maison. Le premier et le plus critique est sans aucun doute sa forte teneur en hydrangérine. Sa consommation excessive a un effet similaire au cyanure, la paralysie de la respiration cellulaire.

Son véritable danger est que, en cas d’intoxication, les symptômes ne sont pas suffisamment distinctifs pour exclure d’autres conditions : de la tachycardie et de la suffocation à la simple douleur à l’estomac.
Connaissez-vous d’autres plantes qui devraient figurer sur cette liste ? Partagez-le avec nous dans les commentaires.

 

 

Les manchettes de Science et Vous

Cyberpresse.ca – 27 février 2005
Thérapie génique par intraveineuse pour muscles malades
Des chercheurs pensent avoir trouvé un moyen permettant d’administrer par voie sanguine, par simple injection intraveineuse, une thérapie génique destinée à réparer des tissus musculaires malades, selon l’édition de mars de la revue spécialisée Nature Biotechnology (groupe Nature). Cette technique pourrait s’avérer utile dans le traitement de maladies musculaires (dystrophies, myopathies) et cardiaques.

Science et Avenir – 25 février 2005
Nuages noirs autour du système solaire
Ces vastes nuages avaient jusqu’à présent échappé aux observations des radioastronomes qui traquent la présence d’atomes d’hydrogène dans l’univers grâce aux fréquences qu’ils émettent. Des chercheurs français du CNRS et du CEA révèlent aujourd’hui dans la revue Science la présence de nuages de gaz ‘’sombre’’ à proximité du système solaire. Ils ne sont situés qu’à mille années lumière, alors que le diamètre de la Voie lactée est d’environ 200.000 années lumière.

NewScientist – 25 février 2005
Des bactéries de l’âge glaciaire ramenées à la vie
Une bactérie qui dormait sous la glace d’un étang en Alaska depuis 32000 ans a été réveillée par des scientifiques de la NASA. Il s’agirait de la première nouvelle espèce de microbe trouvée vivante dans des glaces anciennes.

NewScientist – 24 février 2005
Régénération dun nerf optique endommagé
Pour la première fois, des scientifiques sont parvenus à régénérer, chez des souris, le nerf optique liant l’oeil au cerveau. Selon ces chercheurs, il est possible que la technique utilisée puisse un jour redonner la vue à des gens dont le nerf optique a été endommagé par une blessure ou par un glaucome. Elle pourrait aussi être appliquée à d’autres nerfs.

[email protected] – 24 février 2005
Du perchlorate dans le lait maternel
Le perchlorate, un produit chimique toxique entrant dans la composition du carburant des fusées, contamine le lait maternel et le lait de vache à travers les États-Unis à des niveaux qui pourraient être néfastes pour la santé humaine.

Science et Avenir – 23 février 2005
Clonage: l’ONU se contente d’une déclaration de principes
Plus de trois années de travaux et de discussions d’une commission de l’ONU sur l’interdiction du clonage reproductif humain aboutissent finalement à une déclaration de principes non contraignante laissant chaque État légiférer sur le sujet. Un résultat bien éloigné du traité international bannissant le clonage reproductif imaginé il y a quatre ans. Le texte voté par la Commission juridique – ou Sixième Commission – de l’Assemblée générale des Nations Unies invite «les États à adopter toutes les mesures voulues pour protéger comme il convient la vie humaine dans l’application des sciences de la vie et à interdire toutes les formes de clonage humain dans la mesure où elles seraient incompatibles avec la dignité humaine et la protection de la vie humaine».

[email protected] – 23 février 2005
Des astronomes repèrent une galaxie invisible
Une galaxie faite presque entièrement de matière noire a été découverte. Il s’agit de la première galaxie détectée n’ayant aucune étoile, mais elle pourrait très bien appuyer les prédictions de certains astrophysiciens à propos de la masse manquante de l’Univers.

Science et Avenir – 22 février 2005
Un flash gamma exceptionnel a ébloui les astrophysiciens
Le 27 décembre 2004, une quinzaines de satellites ont été aveuglés et des communications radio perturbées pendant une heure par un rayonnement gamma d’une intensité encore jamais vue.Ce type de rayonnement énergétique aurait pu détruire une partie de la vie sur Terre en moins d’une seconde s’il était venu d’une source plus proche mais son origine, une étoile à neutrons appelée SGR 1806-20 (pour Soft Gamma Repeater), se trouvait heureusement à plus de 30.000 années lumière de la Terre, dans la constellation du Sagittaire.

Science et Avenir – 22 février 2005
Premier virus de téléphone portable détecté aux États-Unis
Le premier virus à parasiter les téléphones portables a fait son apparition aux États-Unis après avoir commencé sa carrière aux Philippines il y a huit mois. Baptisé Cabir, il est relativement peu nuisible et se contente de vider les batteries de l’appareil.

Université de Montréal – 21 février 2005
Des chercheurs franchissent un pas important dans le traitement de l’arthrite
Les chercheuses Dominique Davidson, Shaohua Zhang et Xiaochu Shi, sous la direction du Dr André Veillette, ont réussi à mettre au jour l’un des mécanismes qui contrôlent la production d’anticorps par les lymphocytes B, des cellules normalement chargées de combattre les infections. Cette percée majeure pourrait révolutionner le traitement des maladies auto-immunes.

Science et Avenir – 18 février 2005
Vers une cartographie complète des variations génétiques de l’homme
En comparant le génome de trois populations d’origines différentes, une équipe américaine a obtenu une première carte d’une partie des variations génétiques les plus fréquentes chez l’humain. Ce type de “cartographie” est nécessaire pour relier certaines porno maladies à des variations génétiques particulières et envisager une médecine adaptée au profil génétique de chacun. David Hinds et ses collègues de Perlegen Sciences Inc. ont comparé l’ADN de 71 individus, 24 Américains d’origine européenne, 23 d’origine africaine et 24 d’origine chinoise (Han).

Cyberpresse.ca – 15 février 2005
Le café contre le cancer du foie?
Le café ferait bien davantage que nous garder éveillé ou nous donner du courage pour affronter la journée. Ce serait également une bonne potion contre le cancer du foie, s’il faut en croire une récente étude épidémiologique.
Ainsi, une étude portant sur plus de 90 000 Japonais conclut que les gens qui boivent du café à tous les jours ou presque ont moitié moins de cancers du foie que ceux qui n’en consomment pas du tout.

[email protected] – 9 février 2005
Des cellules ravivent le coeur
Le coeur contient des cellules pouvant se diviser et de se différencier après la naissance, ce qui pourrait permettre à cet organe de se régénérer. Cette découverte surprenante permet d’espérer la transplantation de ce type de cellules dans les coeurs abîmés par une crise cardiaque afin de réparer les dommages.