PLANTES D’INTÉRIEUR DANGEREUSES POUR LA SANTÉ

PLANTES D'INTÉRIEUR DANGEREUSES POUR LA SANTÉ

Dans un foyer, sentir que le contact avec la nature est presque une obligation. Après tout, ce n’est un secret pour personne que les plantes ont un impact sur plus que l’apparence ou l’odeur d’une maison. Mais aussi pour la joie et la vitalité qu’ils apportent avec eux. C’est sans parler de tous les avantages qu’ils apportent à la santé.

Maintenant, nous ne sommes pas ici aujourd’hui pour parler de la façon dont les plantes d’intérieur sont incroyables, elles le sont. Bien que l’on reconnaisse bien ses bienfaits, peu savent vraiment à quel point et quelles plantes d’intérieur peuvent devenir toxiques ou nocives pour la santé.

Avez-vous des plantes d’intérieur chez vous ? Si votre réponse était oui, faites attention à cette liste. Vous voudrez peut-être envisager de les changer si vous en reconnaissez un.

PHILODENDRON

Si vous êtes un passionné de jardinage, vous la connaissez sûrement… ou l’un de ses plus de 700 cousins ​​de près ou de loin. Ils sont originaires des tropiques latins et s’adaptent donc fabuleusement aux climats intérieurs.
Alors quel est le problème? Toutes ses branches et ses feuilles contiennent de minuscules cristaux, appelés raphides. Bien que minuscules xnxx, elles peuvent être dangereuses pour la santé, car une très petite dose suffit amplement à provoquer des troubles des systèmes digestif et respiratoire.

Il est recommandé de le tenir éloigné des enfants ou des animaux domestiques, qui seraient plus susceptibles d’ingérer toute substance ou solide qui en provient.

 

CHRYSANTHÈME

Populaire et très beau. Après tout, un bouquet de chrysanthèmes n’est pas seulement une grande offrande de paix. Mais aussi une pièce décorative incroyable. Ils sont également incroyables pour éliminer les corps organiques comme le benzène, le styrène, le toluène, etc.

Alors quel est le problème? La beauté n’est pas toujours anodine. Avec tout et sa beauté, cette plante est parmi les plus toxiques répertoriées par le Ministère de la Santé.

Le polem qu’il produit peut provoquer des allergies, des dermatites de contact, des irritations et même des démangeaisons de la peau et certaines cloques. Vous ne l’avez probablement pas vu venir, n’est-ce pas ?

HORTENSIA

Nous terminons notre liste avec une plante d’intérieur que vous ou un proche avez achetée au moins une fois. Et on ne leur en veut pas, l’apparence de l’hortensia le rend extrêmement prisé dans le monde de la décoration.
Cette plante originaire de plusieurs pays d’Asie offre une beauté ornementale sans pareille… en échange de divers dangers dont vous devriez tenir compte si vous les utilisez habituellement pour décorer votre maison. Le premier et le plus critique est sans aucun doute sa forte teneur en hydrangérine. Sa consommation excessive a un effet similaire au cyanure, la paralysie de la respiration cellulaire.

Son véritable danger est que, en cas d’intoxication, les symptômes ne sont pas suffisamment distinctifs pour exclure d’autres conditions : de la tachycardie et de la suffocation à la simple douleur à l’estomac.
Connaissez-vous d’autres plantes qui devraient figurer sur cette liste ? Partagez-le avec nous dans les commentaires.

 

 

L’Alhambra de Grenade

Demblée, un choix douloureux sest imposé à notre rédaction à la seule évocation de lopportunité de consacrer dans ce premier numéro, un dossier à L’ALHAMBRA de GRENADE: fallait-il réaliser, par nos propres soins, un reportage étoffé sur un sujet réputé difficile ou bien nous en remettre à la bibliographie abondante déjà consacrée à ce patrimoine de lhumanité. Après de multiples contacts et recherches, la raison l emportant sur lambition, nous nous sommes convaincus dopter pour un éclairage classique mais de premier plan et de première main, dont loriginalité est de navoir pas été traduit de lEspagnol à notre connaissance. Cet ouvrage de référence dont nous vous présentons des extraits choisis, constitue à nos yeux, un précieux témoignage de par la fonction privilégiée exercée par son auteur sur le site-même de lALHAMBRA, la pertinence de son analyse et la justesse des différentes interprétations et lectures de lhistoire quil nous propose

Dautres décryptages viendront enrichir ce dossier. Ils traiteront notamment du Généralife, tout aussi auréolé de sa renommée universelle et entourée de ses mystères insondables. A commencer par les différentes traductions, parfois contradictoires, de son appellation et signification.

Derniers vestiges de la présence arabo-islamique dans l’Andalousie espagnole, les palais de la dynastie Nasrides (1232-1492) perpétuent encore aujourdhui la réputation mondiale de l’Alhambra, un lieu mythique pour son architecture et ses jardins majestueusement déployés. Dés lors, il nest pas fortuit de relever que le talent et l’ingéniosité propres aux concepteurs de cet héritage mondial puisent leur symbolique dans le registre du sacré. Dans la civilisation musulmane en effet, le jardin évoque le paradis (Jannah en arabe. Le livre saint de lIslam, le Coran, fait lui-même référence à cette identification dans ses textes, à cette métaphore qui vise l’harmonie universelle. Il y est dit : Voilà ceux qui seront les plus proches de Dieu, dans les jardins du délice : il y aura une multitude parmi les premiers et un petit nombre parmi les derniers arrivés. (Coran, sourate 56, versets 11 à 14)
De nos jours encore, les jardins de l’Alhambra, comme prémunis des aléas du temps par une grâce divine, exercent cet attrait poétique des délices promis aux plus vertueux parmi les hommes pour atteindre la paix porno suprême.
Forte de cette conviction religieuse, la dynastie des Nasrides va ainsi en 1237 et pour deux siècles et demi, faire de cette capitale dun royaume arabe, un laboratoire où se développeront les greffes dune culture et dun génie civilisationnels. L’empreinte la plus significative reste sans aucun doute lAlhambra de Grenade dont l’environnement enneigé des contreforts de la Sierra Nevada va la doter de réserves deau considérables et favoriser ainsi lexubérance de ses jardins. A ce don du ciel viendra sajouter la créativité des ingénieurs arabes de l’époque.