Faire de la maison en paille un exemple



D’extérieur, on peut difficilement imaginer qu’il s’agit d’une maison en paille. - LA REP Photo

“D’extérieur, on peut difficilement imaginer qu’il s’agit d’une maison en paille.” le 11/04/2013

Le projet « Feuillette » a pour but de créer des
logements participatifs, d’offrir un lieu de formation et de mener des
analyses dans la maison.

La plus vieille maison en paille d’Europe est située à
Montargis. Elle a été construite par l’ingénieur Émile Feuillette en
1920. Le Réseau français de la construction en paille (RFCP), qui a
décidé de l’acquérir (lire ci-dessous), veut en faire un centre national
de la construction en paille qui s’articulera autour de trois pôles.

La maison Feuillette en elle-même tout d’abord. Elle s’étale
sur une surface de 110 m ² et deux niveaux. Elle est en ossature bois et
remplie de bottes de paille. Des travaux de restauration devront y être
menés mais ils seront modestes (portes, fenêtres, mise en conformité de
l’installation électrique, installation d’une alarme incendie…). Car
après 93 ans, elle est « la preuve par l’exemple » que ces constructions
s’inscrivent dans la durée, pour reprendre les mots de Manas Melliwa,
coordinateur du projet Feuillette.

Accueillir des chantiers-écoles

Le
réseau de la construction en paille voudrait y réaliser des relevés en
3D, analyser les consommations de chauffage, implanter des sondes de
température dans les parois… qui feront l’objet de rapports d’études.
Une autre idée, en parallèle, est d’y installer des chambres d’hôtes.

Le second pôle serait le hangar qui existe déjà. Il date lui
aussi de 1920 et est construit sur la même ossature que la maison
Feuillette. Une réfection est là aussi nécessaire. Un bâtiment sera
construit en dessous. « L’objectif est d’en faire espace de formation et
d’information », souligne Manas Melliwa.

Il abritera des bureaux, des maquettes de parois représentant
les différentes façons de construire en paille… L’idée est qu’il
accueille des chantiers-écoles pour permettre à des stagiaires de se
former.

Faire arriver le projet à terme à l’horizon 2016

Enfin,
l’association veut profiter de la grandeur de la parcelle pour y
construire un nouveau bâtiment constitué de logements participatifs.
Toujours sur le principe de la construction en paille. Il comprendrait
cinq logements, une buanderie, un local de stockage, de recyclage des
déchets mis en commun, un jardin. Le but étant de rendre plus vivant le
site et de contribuer à l’équilibre financier du projet sur du long
terme.

Le Réseau français de la construction en paille a établi un
prévisionnel sur trois ans. Chaque phase prenant une année, l’idée est
que le projet arrive à terme en 2016.

Pratique. Pour la souscription en ligne : www.maisonfeuillette.fr ; par chèque : RFCP Liffernet, 46.100 Lunan.

Aurélie Richard

Comments