8. Blog RFCP‎ > ‎

Article "Ouest France"

publié le 26 oct. 2010 à 09:19 par Administrateur web RFCP   [ mis à jour : 26 oct. 2010 à 09:30 ]


Au Clos d'Émile, leur maison comporte

des murs en paille - Bouvron


Environnement

Jacques et BernadetteGernigon-Pouget construisent une maison avec des murs en paille.

La construction de la maison de Jacques et Bernadette Gernigon-Pouget a débuté en mai, dans l'éco-hameau Le Clos d'Emile, au village de la Maugendrais. L'édifice aura la particularité d'avoir des murs en paille. « En fait, ce sont les murs situés à l'est et au nord, les parties les plus froides, qui sont pourvus de cette matière », précisent les propriétaires. Pour une première construction de ce type dans la commune, les balles de paille compressées en moyenne densité proviennent de chez un agriculteur voisin. Après avoir encastré ces cubes dans une ossature de bois, l'ensemble va recevoir un enduit de terre issue des fondations, auquel sera associé du sable et de la paille broyée pour l'intérieur, avec un ajout de chaux.

Un chantier participatif

En comptant l'isolation du toit, 500 balles de paille sont nécessaires pour réaliser cette opération. Avec Carlos l'Espagnol, Laure la Belge ou Monique la Parisienne, ils sont cinq à se dépenser bénévolement sur ce chantier participatif, assurés d'y trouver le gîte et le couvert, mais aussi l'acquisition d'une expérience qu'ils transposeront chacun à leur manière vers d'autres horizons.

Autre acteur non négligeable, l'association Botmobil pour la promotion et le développement des constructions en fibres végétales et terre, qui, à travers sa correspondante Julie Laurin, est présente sur le chantier. A charge pour cette dernière d'apporter les explications techniques et faire appliquer les consignes de sécurité, ce qui ne la prive nullement de mettre la main à la pâte.

Des murs en paille, est-ce que ça prend feu facilement ? Bernadette et Jacques Gernigon-Pouget ne sont pas inquiets : « Des tests officiels ont été faits et validés en région parisienne par les pompiers. Contrairement aux idées reçues, la mise à feu de ce type de construction est pratiquement nulle, du fait de la compression de la paille, de l'enduit de terre qui la recouvre et donc de l'absence d'oxygène qui empêche toute combustion ».

Et d'enchaîner : « C'est la maison de notre retraite. Elle présente l'avantage d'une formule vite faite pour les murs et intègre bien notre état d'esprit par la présence de matériaux locaux. Elle s'inscrit aussi parfaitement dans le projet d'éco-hameau ».



Comments